formats

Bienvenue sur Radio-Dzair.com

Publié le 23 novembre 2014, par dans Non classé.

formats

Crash du vol d’Air Algérie au Mali : un recours collectif au Canada

Publié le 4 juillet 2015, par dans Non classé.

Une demande de recours collectif contre Air Algérie a été déposée hier à la Cour supérieure du Québec (Canada) par un père de famille qui a perdu sa femme et ses deux enfants dans le crash du vol Ouagadougou-Alger survenu le 24 juillet 2014 au-dessus du Mali.

L’information rapportée par les médias locaux ne donne pas les montants réclamés par les familles des victimes.  » Elles réclament des dédommagements financiers pour des préjudices moraux, traumatiques et psychologiques.», selon les mêmes sources.

Quatre Canadiens figuraient parmi les victimes du vol AH 5017 mais le recours concerne « aussi celles qui résident dans des pays étrangers.

Cette action judiciaire doit être autorisée, au préalable, par la Cour supérieure pour qu’elle puisse éventuellement aboutir à une indemnisation.

Le crash serait dû à une erreur de l’équipage espagnole.  » La cause principale de l’accident est « la non-activation du système d’antigivre des sondes moteur, alors que la température extérieure et la zone humide traversée requéraient sa mise en place, révèle une enquête judiciaire française dont les conclusions ont été rendues publiques hier par le quotidien Le Figaro.

L’avion, un MD 83, était exploité par la compagnie espagnole Swiftair qui l’a loué ainsi que son équipage à Air Algérie.

A rappeler que la compagnie nationale est poursuivie au Canada par un autre recours collectif. Il a été autorisé et concerne les passagers du vol Alger-Montréal du 13 octobre 2009. Les requérants, 160 personnes, réclament un demi-million de dollars pour  » retard et humiliation ». Lire la suite      

formats

Bouteflika rend hommage à l’ANP

Publié le 4 juillet 2015, par dans Non classé.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a rendu samedi hommage à l’Armée nationale populaire (ANP) et aux cadres et personnels des services de sécurité qui œuvrent à préserver l’intégrité du territoire national.

« Je tiens également à dire notre reconnaissance aux unités de l’Armée nationale populaire qui, au niveau de nos frontières terrestres, veillent avec vigilance et abnégation à préserver l’Algérie, notamment du terrorisme international, dont la menace grave est de plus en plus évidente dans notre sous-région », a écrit le président dans un message à l’occasion de la célébration du 53e anniversaire de la fête de l’indépendance et de la jeunesse.

Le président Bouteflika a tenu, à ce propos, à saisir l’occasion de cette double commémoration pour exprimer sa considération aux officiers, sous-officiers, et djounoud de l’ANP, « digne héritière » de l’Armée de libération nationale, ainsi qu’aux cadres et personnels des services de sécurité.

« Au nom de la nation, je m’incline aussi avec ferveur, à la mémoire des martyrs du devoir national, dans les rangs de nos forces armées et des services de sécurité, qui se sont sacrifiés pour défaire le terrorisme abject et protéger les citoyens et leurs biens, et je salue leurs compagnons qui poursuivent courageusement ce combat », a-t-il poursuivi.

« Le renouveau concerne aussi notre potentiel de défense nationale qui poursuit sa professionnalisation et consolide ses capacités et ses moyens, à la hauteur des exigences de la préservation de l’intégrité du territoire et de la protection de milliers de kilomètres de frontières terrestres, dans un environnement sous-régional instable, par le fait de foyers de tension, du terrorisme international, et des narcotrafiquants », a ajouté le chef de l’Etat. Lire la suite      

formats

Le message de Bouteflika à la classe politique

Publié le 4 juillet 2015, par dans Non classé.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a exprimé samedi sa considération envers la classe politique et l’opposition, soulignant que le peuple algérien a besoin de connaitre les propositions alternatives prétendant améliorer son devenir.

« En effet, le peuple algérien a besoin de connaître les propositions alternatives prétendant améliorer son devenir, et il saura ensuite choisir souverainement lors des rendez-vous électoraux de la République », a déclaré le président Bouteflika, dans un message à l’occasion de la célébration de la fête nationale de la jeunesse.

« C’est là le message que j’adresse en ce jour de communion nationale, à la classe politique du pays, et au premier chef, aux acteurs de l’opposition à laquelle j’exprime ma considération », a-t-il soutenu.

Le chef de l’Etat a ajouté que « dans le respect de la déontologie démocratique, l’opposition est dans son rôle, tout comme sera dans son rôle la majorité qui a porté mon programme durant la campagne électorale et à laquelle il revient de le promouvoir aujourd’hui dans le cadre du débat démocratique, pour semer l’espoir et pour soutenir l’effort ».

Le président Bouteflika a relevé qu’il y avait « quelques années seulement, l’Algérie, son peuple et sa démocratie ont très chèrement payé le prix des discours populistes, de la démagogie et du défi à la loi », appelant, dans ces sens, à tirer « donc les leçons de ces amères expériences pour nourrir notre pluralisme politique, associatif et syndical, de joutes nobles autour de programmes alternatifs ». Lire la suite      

formats

Pour Bouteflika, le projet de révision de la Constitution est en phase de « finalisation ultime »

Publié le 4 juillet 2015, par dans Non classé.

Le projet de révision de la Constitution est en phase de « finalisation ultime », a affirmé le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans un message à l’occasion de la célébration du 53e anniversaire de la fête de l’indépendance et de la jeunesse.
« La consolidation de l’Etat de droit se poursuivra, au fil des réformes qui seront d’ailleurs confortées dans tous les domaines, par la révision de la Constitution, dont le projet est en phase de finalisation ultime », a écrit le président Bouteflika à l’occasion de cette double commémoration.

Sur un autre plan, le chef de l’Etat a estimé qu’il « importe de dire que l’Algérie n’est pas un champ de prédilection de la corruption. Certes, ce fléau s’est malheureusement infiltré dans notre pays, mais il est aussi combattu sévèrement avec le glaive de la loi ».

« Que ceux qui en douteraient, prennent connaissance du rapport élaboré sur notre pays dans ce domaine, par l’instance des Nations unies chargée du suivi de la mise en œuvre de la Convention internationale pour la prévention et la lutte contre la corruption », a-t-il indiqué.

L’Algérie « n’est pas et ne sera pas un espace d’injustice ou d’exclusion sociale, ces tares contre lesquelles le pays mobilise tous ses moyens. La politique publique de développement s’étend à toutes les contrées du pays, et les transferts sociaux à partir du budget de l’Etat sont d’un niveau incomparable dans le monde entier », a-t-il également souligné.

« Ce sont-là quelques réalités parmi d’autres qui doivent être soulignées et dites pour nourrir la fierté légitime de notre peuple, et pour atténuer le poids de l’attente chez ceux de nos compatriotes dont des besoins fondamentaux n’ont pas encore été satisfaits », a relevé le chef de l’Etat.

Le président Bouteflika a assuré, par ailleurs, que le développement national « progressera encore, année après année » et les programmes publics de développement en cours « permettront de répondre aux besoins de nos compatriotes en logement, en santé, ou en formation ».

« La mobilisation des capacités économiques publiques et privées, conjuguées avec l’apport du partenariat extérieur, apporteront aussi des réponses à la demande d’emploi, dans tous les secteurs, à travers tout le pays et notamment au profit des jeunes », a-t-il conclu, à ce propos. Lire la suite      

formats

Le flûtiste Ramy Maalouf sur la trace des phéniciens de la « Ruta Pùrpura »

Publié le 4 juillet 2015, par dans Non classé.
Le flûtiste Ramy Maalouf sur la trace des phéniciens de la
ORAN -« Ruta Pùrpura » (la route pourpre) est le nom de la troupe dirigée par le musicien libanais Ramy Maalouf. C’est également le nom de son spectacle où la flûte traversière joue les premiers rôles et propose un voyage musical à plusieurs escales dans les pays méditerranéens, anciens comptoirs phéniciennes. Véritable…

Lire la suite      

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio-Dzair.com